Site Piret-Meurs
  Vendredi 20 juillet 2018 - 20:15
Famille Piret-Meurs

  Accueil  |   Piret-Magazine  |   Administration  |   Livre d'or  |   Liens  
Menu général

Puce Histoires
Puce Généalogie
Puce Evénements
Puce PiretMagazine
------------------
Puce Galerie Privée
Puce Galerie Photo
Puce Contacts
Puce FAQ
------------------
Puce [Ancien Blog]

Multi-recherche

Index des articles > Piret-Magazine n°74 > Descendance de Virginie Meurs

Descendance de Virginie Meurs
Version pour impression !

Descendance de Virginie Meurs

épouse de Nicolas Deligne

Virginie Joseph Meurs, 17e enfant de Jean-François, 9e enfant de Jeanne Rosalie Gréer, née à Ronquières le 4 septembre 1807, décédée à Nivelles le 18 novembre 1838. Cultivatrice (acte de mariage).

Elle épouse à Ronquières le 13 février 1833 Nicolas Joseph DELIGNE, garçon boulanger (acte de mariage), boulanger, fils de Jacques Deligne (décédé à Nivelles le 11 mars 1814) et de Marie-Louise Dauwe, ou Daux (décédée à Nivelles le 7 février 1809) ; né à Nivelles le 6 vendémiaire an 10 (lundi 28 septembre 1801), décédé à Nivelles le 18 avril 1840.

Dont :

1/ Léopold Ghislain, né à Nivelles le 8 octobre 1833, décédé à Nivelles le 13 novembre 1879. Boulanger.

Il épouse : 1° à Nivelles le 24 juin 1857 Marie Christine Ghislaine JAMART, fille de François Joseph, sabotier et fermier, et de Noël Catherine Deguide, commerçante ; née à Nivelles le 19 novembre 1832, décédée à Nivelles le 16 juillet 1860 ; ménagère. Dont :

1.1 Léon Ghislain, né à Nivelles le 4 avril 1858, y décédé en la maison de son père le 5 février 1873 (15 ans), boulanger.

Léopold Deligne épouse 2°, à Nivelles le 18 février 1862 (témoins Nicolas Meurs, 53 ans, cultivateur à Ronquières, oncle ; Maximilien Meurs, 63 ans, cultivateur, Ecaussinnes Lalaing, oncle), Rose DENIS, fille d’Abraham Denis, cabaretier domicilié à Nivelles, et Marie Thérèse Boulemberg (décédée à Nivelles le 12 décembre 1841) ; née à Monstreux le 16 août 1831, y décédée le 22 avril 1919. Ménagère. Dont :

1.2 Marie-Léontine Léopoldine Ghislaine, née à Nivelles le 24 novembre 1862. Sans alliance.

1.3 René Léopold Ghislain, né à Nivelles le 9 septembre 1864

1.4 Rosa Marie Ghislaine, née à Nivelles le 5 février 1866

1.5 Louise Marie Ghislaine, née à Nivelles le 30 janvier 1868. Dite Marie. Elle épouse Firmin Donnez, boulanger, dont :

1.5.1 Madeleine Donnez, que l’on trouve dans le faire-part de décès de Mme veuve Léopold Deligne.

1.6 Edouard, né à Nivelles le 12 avril 1870, sans alliance.

1.7 Odile (Adèle), née à Nivelles le 12 avril 1870

1.8 Victor, né à Nivelles le 18 juillet 1874, sans alliance.

Notes :
1/ Léopold Deligne : cf. le prénom en 1833, à l’avènement de Léopold 1er. Mais on disait sans doute plus souvent « Pol » (note de Léon Lenoir, dans un carnet conservé par son fils Paul), voire même « Paul ». Il meurt à 46 ans, « jeune », comme le souligne son souvenir mortuaire.
Certificat de milice par le Gouverneur du Brabant du 29 janvier 1862.
Selon le plan cadastral de Popp, Léopold Deligne et son fils Léon possèdent une maison dans la rue de Soignies, sur la droite en venant de la grand place, peu avant le croisement avec le Bd de la Batterie.
On trouve un L. Deligne parmi les signataires de la pétition cléricale de 1879 : peut-être Léopold ou son épouse.
2/ Christine Jamart : décédée après une longue et pénible maladie, selon son souvenir mortuaire. Née à Monstreux selon l’acte de naissance de Marie Léontine.
3/ Rose Denis et Léopold Deligne : contrat de mariage devant le notaire Florent Castelain à Nivelles le 15 février 1862. Un faire-part de décès se trouvait dans les archives d’Albert Ballieu : il y aurait un lien entre les Deligne et les Tamigneaux.
4/ Léontine, Edouard et Victor Deligne sont souvent cités ensemble dans les carnets de famille, par exemple celui de Louis Meurs, ou encore dans le même carnet, « Deligne frères et sœur », rue de Soignies, Nivelles.
Leur maison sert de maison mortuaire à plusieurs reprises pour la famille Tamigneaux : cf. les faire-parts de Romaine Tamigneaux (1903), Flore Joséphine Tamigneaux (1905), Odile Tamigneaux veuve de François Leclerc (1920), Remy Tamigneaux (1924). Comme menuisiers, ils fabriquaient sans doute des cercueils ?
Ils figurent dans le livre de Jean Van den Dries : « Quant aux Aclots frères et sœur Deligne, Edouard (né le 1er mai 1872… j’ai le 12 avril 1870), Victor (18 juillet 1874) et à leur aînée Marie-Léontine (24 novembre 1862), ils se trouvent dans la rue de Soignies depuis 1898 » Jean VDD, « Nivelles à la sueur de ton front… » p. 94. Jean Van den Dries est loin en-dessous de la réalité, ils y étaient établis au moins 50 ans plus tôt.
5/ Firmin Donnez, boulanger, est cité par Jean Van den Dries page 247 parmi les « rebelles » des gardes civiques le 10 février 1901 dans « Si Nivelles m’était conté ». Le carnet d’adresses de l’abbé Louis Meurs note : Donnez-Deligne, Bd Ch. Van Pé, 23, Nivelles.
6/ Madeleine Donnez : on trouve la naissance de Madeleine Aimée Marie Joseph Donnez entre le 21 et le 28 octobre 1897 dans la Gazette de Nivelles. Dans un carnet d’adresses familial, on trouve Lauwaert-Donnez en dessous de Donnez-Deligne : Madeleine aurait-elle épousé un Lauwaert ? 
7/ Victor Deligne : Maman (Marie-Louise Piret) se souvient d’un Victor Deligne, menuisier, petit, venant pendant la guerre à la ferme de Baulers, habitant rue de Soignies. Pour remercier, il faisait de petits travaux, notamment un petit coffre dont elle se sert toujours pour y mettre boîtes et brosses à cirage. Elle pense qu’il était un peu cousin de Julie Tamigneaux.
Malou Dessy (St Géry 1989) se souvient d’un Victor Deligne qui venait de Nivelles à Waterloo jouer aux cartes. Comme il était sourd, les enfants le surnommaient « Tournesol ». Il habitait rue de Soignies, avec sa sœur, en face d’un avocat. Il était menuisier et aussi archer.
La sœur de Victor, sans doute Marie-Léontine, a eu un jour un mot devenu « historique » dans toute la famille, tellement il avait paru incongru dans sa bouche : désignant tous les cafés de la Grand Place à Nivelles, elle aurait dit : « Ceci, ma mie, est un vaste bordel ! » (anecdote de Malou Dessy).

2/ Louis Philippe (Louis Joseph), né à Nivelles le 28 octobre 1835, y décédé le 29 septembre 1870. Menuisier. Il épouse Marie Joseph ARNOULD, ménagère, née à Ittre, 33 ans en 1861. Dont :

2.1. Marie-Léontine Louise Ghislaine, née à Nivelles le 11 septembre 1861, décédée à Nivelles le 7 juillet 1946. Elle épouse à Nivelles le 4 octobre 1883 (témoins Antoine Cloquet, 54 ans, cocher, oncle par alliance de l’épouse ; Joseph Deligne, 69 ans, cultivateur, cousin de l’épouse) Louis Nicolas Maurice DORY, employé domicilié à Ixelles, né à Aye (Luxemblurg) le 26 janvier 1857, fils de Joseph Damien, cultivateur, et Lucie Remacle, domiciliés à Saint-Hubert ; décédé à Uccle le 21 février 1898. Dont :

2.1.1. Louis Léon Joseph Maria Dory, né à Ixelles le 23 août 1885, décédé à Charleroi le 9 juillet 1963. Candidat en Droit, Directeur de la prison de Saint-Gilles à Bruxelles. Mariages civil et religieux à Dinant le 26 janvier 1910 avec Ida Pauline Eugénie Marie PIEDFORT, fille de Florent et de Valérie Borbouse, née à Dinant le 15 août 1884, décédée à Lustin le 11 juillet 1973. Dont :

2.1.1.1. Léon Louis Lucien Dory, né à Gand le 22 novembre 1910. Docteur en Philosophie et Lettres (1934), professeur honoraire d’Athénée. Mariage civil à Nivelles le 9 août 1937 et religieux à Nivelles le 10 août 1937 avec Gertrude Anne Marie Adrienne Sophie Josepha Marguerite BEAUDUIN, fille de Jules Alexandre Ghislain Beauduin et Marie Odile Joseph Ghislaine Leroy, née à Nivelles le 14 novembre 1914. Licenciée en Philologie classique (1935), professeur honoraire de Lycée. Dont :

2.1.1.1.1. Luc Christian Louis Dory, né à Charleroi le 3 novembre 1946. Sans alliance en 1989.

2.1.2. Marie Dory, 1890-1971

2.2. Léon Joseph Ghislain, né à Nivelles le 21 octobre 1862, y décédé le 9 juin 1903. Epouse en décembre 1895 Zoé Lefort, couturière. Dont :

2.2.1. Elisabeth
2.2.2. Irma

2.3. Louis Joseph Ghislain, né à Nivelles le 20 mai 1865 à 4h, jumeau de Louise

2.4. Louise Marie Ghislaine, née à Nivelles le 20 mai à 6h, jumelle de Louis

Notes :
1/ Louis Joseph Deligne, menuisier, témoin au 2d mariage de Léopold, 29 ans en 1862, qualifié de cousin germain.
2/ Léon Deligne : la Gazette de Nivelles signale, entre le 27 décembre 1895 et le 2 janvier 1896 le mariage de Léon Joseph Ghislain Deligne, ouvrier menuisier, avec Zoé Lefort, couturière. Confirmé par la lettre de Mr Léon Dory. Il y a aussi un faire-part mortuaire de son décès.
3/ Marie-Léontine Deligne, épouse de Louis Dory : sa tombe se trouvait encore au cimetière de Nivelles en 1989, avec Marie Dory 1890-1971, mais on n’y trouve pas le nom de Louis Dory.
4/ Léon Dory : je suis entré en correspondance avec lui en 1989 : 24, allée des Lacs, 6280, Loverval.
5/ Gertrude Beauduin, épouse de Léon Dory, fille de Jules Alexandre et Marie Odile Leroy : voir généalogie Ballieu ! Marie Leroy était la fille de Joseph Leroy et Sophie Hanon. Joseph Leroy (1847-1911) avait épousé en premières noces Alphonsine Ballieu. L’orthographe varie dans les faire-parts de décès : Bauduin en concurrence de Beauduin.

3/ Camille Ghislaine, née à Nivelles le 27 janvier 1838. Pour laquelle je ne trouve aucune trace.

Jean-François Meurs

Pas de commentaires
Poster un commentaire
Nombre d'internautes
ayant visités le site :
Thème Hurilam1.1
 
Vous apprécieriez mieux ce site si votre écran est en résolution minimum de 1024x768
Thème Hurilam1.1
Page générée en 0.070 secondes avec 16 requetes