Site Piret-Meurs
  Samedi 17 f�vrier 2018 - 23:17
Famille Piret-Meurs

  Accueil  |   Piret-Magazine  |   Administration  |   Livre d'or  |   Liens  
Menu général

Puce Histoires
Puce Généalogie
Puce Evénements
Puce PiretMagazine
------------------
Puce Galerie Privée
Puce Galerie Photo
Puce Contacts
Puce FAQ
------------------
Puce [Ancien Blog]

Multi-recherche

Index des articles > Piret-Magazine n°97 > Les frasques du cousin Raymond Goemans

Les frasques du cousin Raymond Goemans
Version pour impression !

Les frasques du cousin Raymond Goemans

(Famille Piret)

 

 

Je relève dans le « Rif tout dju » n° 510 de novembre-décembre 2013, onze pages (de 30 à 40) de récit de notre cousin Raymond Goemans. Il intitule son récit « Les tribulations d’un Nivellois au pays de Meylan ». Notre cousin a en effet épousé une française et il vit actuellement à Meylan, dans les faubourgs Nord-Est de Grenoble, en Isère.

 

Il raconte son enfance parmi les « gamins des rues », sans pères (ceux-ci sont prisonniers de guerre ou décédés, au combat ou autrement). Ils formaient la bande des rues Lagasse et Delfosse, rivale des gamins de la rue Clarisse. Une enfance batailleuse qui disposait d’un immense terrain de jeu le long du chemin de fer…

 

Parmi les plus anciens souvenirs, il y a ceux de la guerre de 1940 : l’attaque allemande du 10 mai, la fuite sur les routes, le retour dans la maison pillée, la visite à la forteresse volante atterrie dans un chemin creux… et l’école primaire chez les Frères des Ecoles Chrétiennes.

 

Une adolescence anarchique, les études secondaires complètement loupées au collège, les scouts (son totem est Lynx tenace), l’intrusion dans l’Institut de l’Enfant Jésus lors de la St Nicolas et la pagaille qui s’ensuit, et j’en passe, … jusqu’au service aux malades à Lourdes et la rencontre de sa future femme.

 

La carrière au travail commence aux papeteries Delcroix, bientôt Wiggins, où son grand père Jules Piret et sa mère Marie-Louise Piret travaillent depuis toujours. Mais il s’en écartera, variant les aventures. Avec en finale quelques anecdotes savoureuses où interviennent le flamand et surtout le privilège de la langue wallonne.

 

En boni, le texte d’une chanson de circonstance, en wallon, dont l’héroïne est sa mère, Marie-Louise Piret, qui venait d’être promue grand-mère en 1961.

 

Le crayon généalogique de la filiation Piret a été publié en son temps dans les magazines sur papier, numéros 33 et 39. Un bref rappel de la filiation ci-dessous :

 

 

1/ Nicolas PIRET, 1783-1841, épouse en 1809 Marie Françoise VANDOR, 1786-1859. Dont 11 enfants. Parmi ceux-ci,

Ø  le n° 5, Valentin, 1817-1895, époux de Marie Anne Thérèse DUSEPULCHRE, 1814-1881, nos ancêtres, parents d’Alfred Piret, de la ferme de La Loge.

Ø  Le n° 6, Nicolas, qui suit :

 

2/ Nicolas PIRET, 1919-1895. Il épouse en 1845 Mélanie HARCQ, 1816-1862, dont cinq enfants, parmi lesquels Jules, qui suit.

 

3/ Jules PIRET, 1851-1885, qui épouse en 1877 Florine GANTY, 1852-…, dont 3 enfants, parmi lesquels Jules, qui suit.

 

4/ Jules PIRET, 1882-1971, qui épouse en 1904 Louise BARDIAU, 1883-1950, dont :

1.      Lucien, 1905-1964, qui épouse en 1930 Clémentine VANDEN BRULLE. Dont les cousins :

1.1.            Jean-Pierre, né en 1936

1.2.            André, né en 1945

2.      Marie-Louise, 1912-1996, qui épouse en 1935 Raymond GOEMANS, 1908-1935. Dont :

2.1.            Raymond, auteur du récit.

3.      Jules, 1913-1987. Epouse en 1940 Lucy LEJEUNE, 1916-1992. Dont :

3.1.          Françoise

3.2.            Bernadette

3.3.            Anne

3.4.            Geneviève

3.5.            Christine

3.6.            Michel

4.      Claire, 1924, Epouse en 1948 Raymond LACROIX, né en 1919.

 

 

 

 

Pas de commentaires
Poster un commentaire
Nombre d'internautes
ayant visités le site :
Thème Hurilam1.1
 
Vous apprécieriez mieux ce site si votre écran est en résolution minimum de 1024x768
Thème Hurilam1.1
Page générée en 0.077 secondes avec 16 requetes