Site Piret-Meurs
  Mercredi 25 avril 2018 - 03:03
Famille Piret-Meurs

  Accueil  |   Piret-Magazine  |   Administration  |   Livre d'or  |   Liens  
Menu général

Puce Histoires
Puce Généalogie
Puce Evénements
Puce PiretMagazine
------------------
Puce Galerie Privée
Puce Galerie Photo
Puce Contacts
Puce FAQ
------------------
Puce [Ancien Blog]

Multi-recherche

Index des articles > Piret-Magazine n°68 > Le monastère de La Huelgas à Burgos

Le monastère de La Huelgas à Burgos
Version pour impression !

Dans la généalogie de la famille MEURS

Le monastère de La Huelgas à Burgos

Cet été 2006, j’ai fait un séjour à Burgos, dans le cadre d’une réunion de travail pour la revue « Don Bosco Aujourd’hui ». La maison salésienne où je me trouvais est à deux cent mètres du Monastère royal de Las Huelgas, dont je voyais l’église et les murailles depuis la fenêtre de ma chambre. Quelques mots et quelques images à propos de ce haut lieu royal qui fut fondé par nos ancêtres…


Ce monastère de religieuses cisterciennes a été fondé par le roi Alphonse VIII en 1187. A l’origine, il n’accueillait que des moniales princesses de sang royal ou liées à la couronne de Castille. Il fut panthéon royal, puisque plusieurs rois de Castille et membres de leur famille y ont été enterrés, et notamment Alphonse VIII et son épouse Eléonore de Plantagenet. Leurs sarcophages jumelés se trouvent actuellement dans la nef centrale de l’église.



Sarcophages d'Alphonse VIII et Eléonore de Plantagenet


C’est une construction romane splendide, notamment le cloître. Le roi Alphonse VII aimait les décorations arabes et on en retrouve dans ce qui subsiste des stucs des plafonds.





Le cloître


Dans une chapelle, on trouve une curieuse statue de Saint Jacques, avec des bras articulés, dont l’un d’eux tient une épée. Elle servait pour les cérémonies où l’on « armait » les chevaliers. Ceux-ci passaient la nuit en veille, habillés en blanc : il paraît que c’est de là que vient l’expression « passer une nuit blanche » ! Un prêtre actionnait les bras, comme pour une marionnette, pour adouber les candidats.



Statue de Saint Jacques


Les liens généalogiques

Alphonse VIII de Castille, fils de Sanche III et de Blanche de Navarre, est né le 11 novembre 1155 et est décédé à Avila le 5 octobre 1214. Il fut roi de Castille et de Tolède. Il est le vainqueur de la fameuse bataille de Las Navas de Tolosa, en 1212, bataille décisive qui brisa le pouvoir des califes Almohades et amorça la phase décisive de la Reconquista.

Alphonse VIII et son épouse sont nos ancêtres à plusieurs titres.

1° Leur fille aînée, Bérengère, qui fut reine de Castille à la mort de son jeune frère Henri, épouse son proche cousin Alphonse IX de León. Ce mariage sera annulé à cause des liens de consanguinité, mais plusieurs enfants sont nés de ce mariage, dont :

Ferdinand III, roi de Castille, « saint Ferdinand », né en 1199 et mort à Séville le 30 mai 1252. Il chasse les Maures de Cordoue (1236) et de Séville (1248), et est le grand vainqueur à la grande bataille de Xérès (Jérez de la Frontera). Il est aussi le fondateur de l’université de Salamanque.

De son épouse Béatrice de Souabe, il a deux enfants : Alphonse X « le Sage », roi de Castille et León ; et Eléonore de Castille, 1244-1290, qui épouse au monastère de Las Huelgas en octobre 1245 Edouard 1er d’Angleterre.

De cette union, une fille, Marguerite d’Angleterre, 1275-1318, épouse à l’abbaye de Westminster en 1290 Jean II, 1275-1312, duc de Brabant.

De cette union est issu Jean III, 1300-1355, duc de Brabant et de Limbourg. Qui épouse en 1311 Marie d’Evreux, + 1335, fille de Louis de France, comte d’Evreux et de Marguerite d’Artois.

Leur fille Marguerite, 1323-1368, est mariée en 1347 à Louis de Maele, comte de Flandre, ancêtre de Marguerite de Maele et des duc de Bourgogne.

2° Leur fille Blanche de Castille, 1188-1252 épouse Louis VIII, roi de France. Elle est notre ancêtre à plusieurs titres :

Comme mère de Louis IX, saint Louis, et, par la lignée des rois de France, ancêtre des ducs de Bourgogne dont nous descendons par un bâtard (bien doté !) du Duc Jean Sans Peur.

Comme ancêtre de Philippe III le Hardi, époux de Marie de Brabant, dont un fils, Louis de France, comte d’Evreux, 1276-1319. Une fille de ce dernier, Marguerite, épouse Louis de Maele (voir ci-dessus).

Comme ancêtre de Philippe V, roi de France, dont la fille, Marguerite, épouse en 1317 Louis 1er (de Dampierre) comte de Flandre. Louis de Dampierre et Marguerite sont les grand-parents de Marguerite de Maele, épouse de Jean Sans Peur, duc de Bourgogne.

D’autres recoupements sont possibles…

Jean-François Meurs

Note: plus de photos disponibles dans la Galerie des photos.
Pas de commentaires
Poster un commentaire
Nombre d'internautes
ayant visités le site :
Thème Hurilam1.1
 
Vous apprécieriez mieux ce site si votre écran est en résolution minimum de 1024x768
Thème Hurilam1.1
Page générée en 0.042 secondes avec 16 requetes