Site Piret-Meurs
  Jeudi 15 novembre 2018 - 06:57
Famille Piret-Meurs

  Accueil  |   Piret-Magazine  |   Administration  |   Livre d'or  |   Liens  
Menu général

Puce Histoires
Puce Généalogie
Puce Evénements
Puce PiretMagazine
------------------
Puce Galerie Privée
Puce Galerie Photo
Puce Contacts
Puce FAQ
------------------
Puce [Ancien Blog]

Multi-recherche

Index des articles > Piret-Magazine n°50 > François Mainil, volontaire de guerre en 14/18 (2ème partie)

François Mainil, volontaire de guerre en 14/18 (2ème partie)
Version pour impression

Paris et ses distractions lui manque, il renonce à son emploi et s’engage chez Renault. Mais la vie parisienne ne durera pas : il passe devant le conseil de recrutement et est versé dans l’infanterie. Il se bat pour « retourner aux autos », mais en vain. Il est envoyé à Auvours, puis à Fécamps où il reçoit un entraînement comme grenadier. Bientôt, il est au front. Pour se distraire, comme beaucoup de soldats, il « recrute » des marraines de guerre par le journal. Il s’en amuse, et puis les « balance » : c’est le « sport » des tranchées ! Mais il a beau jouer l’insouciant, la tragédie le rejoint. A la veille de la fin de la guerre, lors d’une des dernières grandes offensives, il est tué par une de ses propres grenades. Il repose dans le cimetière de la forêt d’Houthulst. (Récit d’après sa correspondance conservée dans les archives de famille).
Pas de commentaires
Poster un commentaire
Nombre d'internautes
ayant visités le site :
Thème Hurilam1.1
 
Vous apprécieriez mieux ce site si votre écran est en résolution minimum de 1024x768
Thème Hurilam1.1
Page générée en 0.068 secondes avec 16 requetes