Site Piret-Meurs
  Lundi 22 octobre 2018 - 07:43
Famille Piret-Meurs

  Accueil  |   Piret-Magazine  |   Administration  |   Livre d'or  |   Liens  
Menu général

Puce Histoires
Puce Généalogie
Puce Evénements
Puce PiretMagazine
------------------
Puce Galerie Privée
Puce Galerie Photo
Puce Contacts
Puce FAQ
------------------
Puce [Ancien Blog]

Multi-recherche

Index des articles > Piret-Magazine n°73 > Amélie Célestine Désirée Joseph Meurs

Amélie Célestine Désirée Joseph Meurs
Version pour impression !

Descendance de Célestine Meurs

Ancêtre de la famille Paesmans Piret

Amélie Célestine Désirée Joseph Meurs

Fille de Jean-François MEURS et Marie-Joseph PIERART, née à Ronquières le 11 novembre 1786, décédée à Feluy le 5 février 1869. Fermière, ménagère.

On l’appelait la tante « du Tombois » parce que son mari provenait de cet endroit, ou encore « du Bo’ d’Hauru », parce que le couple y a habité par la suite. Le Tombois et le Bois d’Hauru sont des lieu-dits de Ronquières et Ecaussinnes qui se trouvent de part et d’autres de la tour du plan incliné de Ronquières.

Elle épouse à Rêves le 7 avril 1813 Pierre Joseph Ghislain PAUL, fils de Pierre Joseph Paul et de Marie Alexandrine Joseph Seutin, né à Ronquières le 7 avril 1780 (ss Jean Joseph Seutin de Nivelles et Marie Thérèse Paul de Ronquières), décédé à Feluy le 26 février 1862 et inhumé le 28.

Selon Jean Jacques Paul de Nivelles (54, avenue du Monde) rencontré le 7 février 1989, et d’après les notes de son père, l’union de Pierre Joseph Paul avec Amélie Célestine Désirée Meurs n’est guère appréciée de la famille de Pierre, puisque la mère, veuve, se borne à un consentement par procuration.

Toujours selon lui, la gestion de la ferme de la Basse-Cour du Château de Rêves n’a pas donné satisfaction puisque le bail ne dure que 3 ans (il dure en fait 5 ans selon le frère Willy Schommer, de la revue Rodava), et Pierre Paul devient un « simple ouvrier agricole » à Buzet.

De fait, Pierre Paul et son frère Jean-François Paul avaient contracté un bail dès la fin de la saison 1812, bail grâce auquel ils ont le droit d’exploiter la ferme de la Basse-Cour du Château de Rêves, propriété à l’époque d’Anne Louis Alexandre de Montmorency, prince de Rebecq. À la fin de 1817, il sera obligé (forcé ?) de résilier le bail, car il n’était pas coutumier de louer pour une durée de 5 ans.

Il sera alors « trécensier », c’est-à-dire chef de culture, à la ferme Hauchamps à Buzet. C’est dans ce village que sont nés les quatre derniers enfants, entre 1821 et 1830.

Vers 1845, le couple reprend une ferme à Ecaussinnes Lalaing.

Enfin, vers 1854, ils se retirent à Feluy comme « rentiers ».

Pierre Joseph PAUL (Ronquières 1753-1798) épouse Marie Cécile Alexandrine Joseph SEUTIN (1748-1827) le 8 juin 1778 (témoins : Joseph Baudine et Thomas Seutin).
Ils exploitent la ferme du « Tombois » à Ronquières ; mais le décès prématuré du père, à 45 ans, rendait la chose difficile, et la veuve cessa l’exploitation de cette ferme pour aller habiter à Ecaussinnes d’Enghien où elle décède en 1827. Ce sera, en tout cas, le signal de la fin de l’exploitation du Tombois par la famille Paul.

De ce couple, sont nés, au moins :

  1. Pierre, époux de Célestine Meurs
  2. Marie Alexandrine Joseph, née à Ronquières le 2 décembre 1781 (ss Michel Joseph Paul de Nivelles et Marie Alexandrine Seutin de Ronquières)
  3. Célestin Joseph, né à Ronquières le 1er décembre 178 ? (ss Michel Joseph Paul de Nivelles et Marie Joseph Seutin de Ronquières)
  4. Jean-François, né à Ronquières le 2 décembre 1787 (ss Liévin François Demulder de Nivelles et Barbe Joseph Paul d’Ittre)

Du couple Célestine Meurs et Pierre Paul sont issus :

1/ Pierre Joseph PAUL

Né à Rêves le 29 juillet 1813, décédé à Buzet le 3 novembre 1873, cordonner. Il épouse à Buzet le 26 mai 1841 (tt Jean François Paul, cultivateur, 26 ans, frère à l’époux, domicilié à Waterloo, Ferdinand Gilbert, cultivateur, 31 ans, cousin germain de l’époux, etc.) Marie-Claire GERMEAUX, fille de Pierre-Joseph Germeaux, charron, et Marie Françoise Bioux, ménagère ; née à Buzet le 18 floréal an 13 (8 mai 1805) et décédée à Buzet le 4 août 1883, lingère (acte de mariage), cabaretière (à la naissance de son petit-fils Florimond Lepomme en 1880). Dont :

1.1. Lucie PAUL, née à Buzet le 5 janvier, y baptisée le 6 janvier (ss Pierre Joseph Germeaux et Lucie Ghislaine Paul), lingère. Elle épouse à Buzet le 10 juin 1874 (parmi les témoins : Vincent Paul, rentier, 50 ans, oncle, domicilié à Feluy) Florimond LEPOMME, fils de Casimir Lepomme et Amélie Lacroix, tous deux journaliers à Pont-à-Celles ; né à Pont-à-Celles le 18 avril 1846 ; Journalier au moment de son mariage, ouvrier du chemin de fer lors de la naissance de son fils Florimond. Dont :

1.1.1. Juliette Marie, dite Justine, née à Buzet le 19 décembre 1874, y baptisée le 20 décembre (ss Thomas Germeaux, « consanguineus », et Marie-Claire Germeaux). Institutrice. Sans alliance.

1.1.2. Florimond, né à Buzet le 30 mai 1880, y baptisé le 31 mai (ss Charles Paul et Justine Lepomme, sa sœur), déclaré le 1erjuin, menuisier. Epoux de Camille Daloze. Sans postérité.

1.1.3. jumeau mort-né le 12 mars 1886

1.1.4. jumeau mort-né le 12 mars 1886

Note 1 : Pierre Joseph Paul, cordonnier, avait hérité du surnom de son père : « Paul du Trè ». Il possédait une maison à Buzet donnant sur la petite ruelle qui descend de l’église et sur la rue principale, ainsi qu’un jardin donnant sur la même grand rue, et encore une terre au « Champ du Fond de May » vers Rêves. Voir cadastre Popp de Buzet.
Note 2 : Lucie Paul était surnommée « Lucie du Trè » comme son père et son grand-père, qui furent « trécensiers » à la Cense Hauchamps (ou Cense Del Borre), plus récemment appelée « du Blanc Boudin ». Elle habitait au cabaret qui fut dit « Fonse Botte », puis « Café Renard », sans doute la maison de ses parents. Une partie de la maison donnait sur la petite ruelle qui descend de l’église. Il y avait une petite fenêtre où les enfants frappaient pour la faire enrager : elle accourait fâché avec son bâton.
Note 3 : Justine Lepomme fut institutrice au « Bo des Nauwes », petit hameau de Seneffe proche de Rosseignies (Obaix). Elle était plutôt sèche et revêche. Quand elle arrivait avec son parapluie, on disait « I va pieùf’ » (anecdote racontée par Justinien, puis par Paula Mabille).
Originaire de Buzet, Mademoiselle Lepomme fut nommée sous-institutrice à l’école de Bel en 1895, puis institutrice de l’école des filles en 1898. Elle quitta les bâtiments de Bel pour prendre possession de la nouvelle école construite à Bois-des-Nauwes (en face de l’église, elle aussi construite en 1899) le 5 janvier 1902. Elle cessa d’enseigner en 1925 et démissionna en 1927. (tiré d’une revue du Cercle d’Histoire de Seneffe, avec photos).
Note 4 : Florimond Lepomme était surnommé « El roucha du Trè ». Il habitait Buzet, à la maison devenue le « Café Renard ». Il s’est associé à Arcoly, au début, et il a été ruiné. Il finançait, mais c’est Arcoly qui allait toucher après la construction des hangars et qui empochait tout !
Son épouse, « Camille du Roucha du Trè » tenait un magasin de quincaillerie dans la maison en face du café « Fonse Botte ». Elle faisait sa couleur elle-même, « c’était de la bonne couleur, ah oui ! » (témoignage de Paula Mabille). Camille Daloze s’est remariée avec Arthur Delmotte, maréchal.
Note 5 : pour les enfants du couple Pierre Joseph Paul et Marie Cécile Alexandrine Seutin, voir les notes généalogiques sur la famille Seutin par Christian Vanderborght dans Miscellanea 2007, 153-154. A noter l’incompatibilité de dates de naissance de Marie Alexandrine et Célestin, nés à un jour d’écart (02 et 01 / 12 / 1781).

2/ Jean-François PAUL

Né à Rêves le 21 novembre 1814, décédé à Nivelles le 6 avril 1900, âgé de 86 ans. Il a été élevé chez sa tante Charlotte Meurs à Waterloo (Bascule). Fermier à Waterloo à l’âge de 25 ans, puis à Ecaussinnes d’Enghien (il est sans doute revenu près de ses parents). Sans alliance. Il se retire comme rentier à Nivelles chez sa nièce Apollonie Delcorde, fille de Lucie, où il est décédé.

3/ Justine PAUL

Née à Rêves le 21 septembre 1817, décédée à Nivelles le 30 avril 1899 âgée de 82 ans. Sans alliance. Elle vit avec ses parents à Buzet, puis à Ecaussinnes, puis à Feluy. Elle se retire à Nivelles, comme son frère Jean-François, chez sa nièce Apollonie Delcorde.

4/ Sylvie PAUL

Née à Buzet le 1er mars 1821, décédée à Baulers le 5 novembre 1872, cultivatrice. Elle épouse à Ecaussinnes-Lalaing le 10 juillet 1850 (parmi les témoins Jean-François Paul, 62 ans, oncle, domicilié à Ecaussinnes d’Enghien et Vincent Paul, 26 ans, cultivateur, frère) son cousin germain Maximilien GILBERT, fils de Charles Gilbert et Marie-Thérèse Meurs, né à Baulers le 3 avril 1821 (déclaré le 1er mai), y décédé le 30 juillet 1905, fermier à la « Ferme de Dinant ».
Voir la descendance de ce couple dans la Descendance de Marie-Thérèse Meurs et Charles Gilbert.
Sylvie est ancêtre des Paesmans (voir généalogie Piret).

5/ Vincent Joseph PAUL

Né à Buzet le 11 novembre 1923, décédé à Feluy le 23 juin 1885. Fermier à Ecaussinnes Lalaing, puis jardinier à Feluy. Il a 45 ans lorsqu’il épouse à Feluy le 17 juin 1868 (témoins Félicien Guillaume et Charles Paul) Marie Alexandrine MICHEL, veuve d’Honoré Daubioul, lingère, née à Feluy le 28 janvier 1811, fille de Jean Baptiste Michel et Célestine Theys. Elle a 56 ans au moment du mariage et est rentière. Elle meurt un an après le mariage. Vincent termine rentier. Sans postérité.

6/ Lucie Ghislaine PAUL

Née à Buzet le 14 décembre 1826, y baptisée le 15 (ss Pierre Joseph Paul et Augustine Meurs de Ronquières), décédée à Feluy le 27 avril 1897, cultivatrice. Elle épouse à Ecaussinnes Lalaing le 27 avril (publication des bans à Ronquières le 17 avril) 1853 Casimir DELCORDE, fils de Jacques Delcorde, marchand de porcs à Ronquières, et de Marie Joseph Limbourg ; né à Henripont le 8 mai 1832. Dont :

6.1. Jules, né à Ecaussinnes Lalaing le 31 août 1853. Marié. Dont une fille.

6.2. Apollonie (Apoline Ghislaine), née à Feluy le 22 mars 1859. Elle y épouse le 22 octobre 1892 (tt Charles Paul et Léon Jurion, bans au St Sépulchre à Nivelles) Jules Omer MARSILLE né le 10 mars 1861 à Arquennes, fils de Charles Auguste Marsille et Marie Adèle Bottemanne, maître d’études au Collège communal. Dont :

6.2.1. Léon, né à Nivelles et y décédé.

6.2.2. Gaston, né à Nivelles

Note 1 : Le couple Lucie Paul et Casimir Delcorde a habité à Ecaussinnes Lalaing puis à Feluy, où il a tenu un cabaret ; puis il s’est établi à Roux. « Tout porte à croire que l’entente ne règne pas » (selon le témoignage de Mr Jacques Paul de Nivelles). Elle meurt à Feluy, âgée de 70 ans ; elle est alors ménagère, habitant Grand’Rue, mais domiciliée à Roux.
Note 2 : Jules Delcorde. Je trouve dans le carnet d’adresses de Louis Meurs : Jules Delcorde, Godarville. Selon M. Paul de Nivelles, Jules a été boucher à Godarville. Je trouve aussi dans la gazette de Nivelles, entre le 13 et le 20 février 1896, le mariage d’un Jules Delcorde, employé, et Elise Sidonie Ghislaine Bauduin, fileuse ; mais cela ne correspond pas avec les indications de boucher à Godarville.
Note 3 : Apollonie Delcorde. Selon Mr Paul de Nivelles, le ménage d’Apollonie et Jules Omer Marsille se fixe à Nivelles. Le mari est maître d’études au Collège communal. C’est là que se retirent Jean-François Paul et Justine Paul. Vers 1920, le ménage quitte Nivelles. Léon, né à Nivelles, se suicide tout jeune. Gaston, né à Nivelles, quitte la ville en même temps que ses parents. Le carnet de Louis Meurs les signale à Jodoigne.

7/ Charles François PAUL

Né à Buzet le 25 mars 1830, y baptisé le 26 (ss Jean François Paul et Charlotte Joseph Meurs), décédé à Feluy le 15 avril 1899. Il épouse à Feluy le 13 septembre 1893 (tt Jules Delcorde, René Stranart et Joseph Declercq) Léocadie STRANART, née à Feluy le 9 décembre 1842, fille d’Auguste Stranart et Sophie Dubois ; cabaretière ; décédée à Feluy le 29 juillet 1912. Sans postérité.

Note : Selon M. Paul de Nivelles, il est sans alliance jusqu’à 63 ans. D’abord domestique. Il accompagne ses parents à Feluy. Il y épouse Léocadie Stranard, qui tenait un café sur la Grand Place de Feluy.

Pas de commentaires
Poster un commentaire
Nombre d'internautes
ayant visités le site :
Thème Hurilam1.1
 
Vous apprécieriez mieux ce site si votre écran est en résolution minimum de 1024x768
Thème Hurilam1.1
Page générée en 0.066 secondes avec 16 requetes