Crayon généalogique DIESBECQ



Crayon généalogique DIESBECQ

I –  Noël DIESBECQ

Epoux de Marie CATHY (1). Cité en 1607 (GSN Ittre).

Le 1 décembre 1612, il achète une rente de 8 florins carolus à … et Jeanne Dumonceau son épouse (2).

Le 10 janvier 1615, il achète une rente sur la maison de Pierre de Pède occupée par Etienne le Bastonnier (3).

Le 4 juillet 1615, il achète une rente à Gerart Môlnier marié à Anthoinette Hublau (4).

Le 17 août 1629, il achète une rente de 6 florins aux Dumonceau, hypothéquée sur une maison proche du château de Bornival (5).

Le 12 octobre 1635, il achète une rente de 6 florins 6 sols à Etienne et Nicolas Dumonceau, qui obligent leur maison à Bornival proche de « La Douce Entrée » (6).

Le 21 juillet 1637, il achète aux mêmes une rente de 6 florins 5 patars (7).

Le 16 février 1640, il achète une rente de 6 florins à Etienne et Nicolas Bastonnier (8).

 

Dont, au moins :

 

  1. Denys : cf. Registre des tailles d’Ittre, le 01/12/1639, "Noël DIESBECQ a present Denys" (9). Qui suit en II.

 

Notes :

  1. voir 4302, 15/04/1619. Le patronyme s’écrit aussi CATTY.
  2. Cahiers de l’abbé Van Genechten (VG) 1, p. 11, acte 311 : 1 décembre 1612, … et sa femme Jenne du Moncheau vendent à Noël Diesbecq 8 flor Car. De 20 pat. Piece de rente.
  3. VG 1, Acte 291, le 10 janvier 1615, Pierre de Pede vend à Noël Diesbecq une rente sur sa maison occupée par Estienne le Bastonnier.
  4. VG 1, p. 12, acte 293, 4 juillet 1615. Gerart Môlnier marié à Anthoinette Hublau a vendu une rente à Noël Disbeck.Cahiers de l’abbé Van Genechten (VG) 10, p. 4.
  5. Le 17 août 1629 : voir VG 1.
  6. Le 12 octobre 1635, Estienne et Nicolas Bastonnier, père et filz, ont constitué une rente nouvelle de 6 florins 6 sols au profit de Noël Diesbecq, au moyen d’une certaine somme de 100 florins qu’ils ont reçue. Il oblige, le père son viage et le fils la propriété qui lui compète, une certaine maison tenant au chemin del Douce entrée, au Warissay, aux terres jean Dumonceau et au bois de Bornival. Fait à Huleu par devant notaire Siméon Malis. VG 10, page 15.
  7. Le 21 juillet 1637, Estienne et Nicolas Bastonnier ont contitué a profit de Noël Diesbecq une nouvelle rente de 6 florins 5 patars. Réalisé devant les échevins de Bornival. VG 10, p. 15.
  8. Le 16 février 1640. Comparut Jan Dartevelle en procuration de Estienne et Nicolas Bastonnier père et fils, a reconnu la vente de 6 florins de rente pour et au profit de Noël Diesbecq, ce qui a été accepté par Louys Polliet herdier (vacher, pâtre) du dit Disbecq.
  9. Ittre, liasse b° 4268, Registre des tailles, 01-12-1639, Noël Diesbecq, à présent Denys. Et 06-10-1610, Noël Diesbecq xxx patars.

  

II - Denys DIESBECQ

Le registre des tailles cité ci-dessus permet d’induire qu’il est le fils de Noël Diesbecq. Un de ses enfants porte le prénom peu courant de Noël, comme son présumé grand-père. Echevin d’Ittre, cité le 05 octobre 1635 et le 10 novembre 1636. Censier de « la brigode » à Ittre. En 1671, il possède trois maisons : la première à Huleu avec 27 bonniers, la seconde avec 4 bonniers à Samme, et une troisième avec 8 bonniers et quelques, à Samme (1). Il est décédé avant 1684, son épouse est citée veuve à cette date.

Il épouse vers 1634 Marguerite DESPRET, fille de Josse (ou Joisse) Despret, échevin et censier à Samme, et Marguerite DELALEUX, fille de Paul Delaleux (ou de Lalieux) et Barbe de Castille (2). Elle est décédée à Samme après le 17 août 1684 (et sans doute vers 1696, voir acte concernant ses petits enfants).

Les époux sont toujours vivants en 1666, puisque leur fils Pierre constitue une rente en faveur de son beau-frère Jean Quivat, lequel compte sur la part qu’il pourrait recevoir au décès de ses parents (3). Il est encore vivant le 23 décembre 1671, comme le laisse entrendre le cahier contenant les rapports de biens : il possède une maison où il demeure à Huleux.

Le 2 avril 1626, Guillaume et Pierre OSMER lui remboursent une somme empruntée par leur père Jacques OSMER (4).

Le 8 février 1635, Denys DIESBECQ et son beau frère Louis DES PRETS sont mambours des enfants mineurs de Jean LE CHARLIER et Jenne DEL MOTTE (5).

Le 1er avril 1649. Denys Diesbecq achète à Philippe Le Hoy et sa femme Marguerite Desaulnois une pièce de terre labourable gisant à Huleux, pour la somme de 300 florins. Il devra des rentes : à Jean Tamineau, mari de Françoise Des Prets, à Jean Du Gailly, fils de Guillaume et à Pierre Demeure (6).

Le 11 avril 1652. Louis Zerghe, fils de Pierre, se désiste du procès intenté contre Denis Diesbecq en ce qui concerne la vente de la maison parentale par ses frère et sœurs. Il vend sa part à Denis. Il s’agit d’une maison, édifice, jardin, pré, pâturage et terre labourable contenant environ cinq a six bonniers, gisant audit Huleux (7).

Le 22 janvier 1657, Denis Diesbecq et Marguerite Despret achètent, pour 160 florins, à Philippe Desaulnois, fils de Jean, une pièce de terre labourable située au Fraisnois. Ils s'engagent à labourer les terres de Philippe Desaulnois pendant 6 ans (8).

Le 31 mars 1660, Denis Diesbecq et son épouse Marguerite Despret louent, pour six ans, à leur fils Noël, et son épouse Marie Tamineau, la maison, prairies et terres, sises à Samme, héritées de Jan Despret, frère de Marguerite (9).

16 avril 1663, Denis Diesbecq rembourse à Pierre Quivat fils de Damien le capital d'une rente hypothéquée sur « les Fontenelles » (dépendances de la cense del Rocq à Samme), héritage qu’il a acquis de feu Remy Moreau. Pierre Quivat oblige la maison où il réside appelée Warissai, à Virginal (10).

Le 7 octobre 1666, voir Rôle judiciaire Ittre : Denys DIESBECQ contre Jean GODAU (11).

En 1670, Denys et son épouse intentent un procès auprès du Conseil de Brabant contre le mayeur et les échevins d'Ittre, afin de récupérer des sommes prêtées dans le cadre des logements obligatoires des troupes de passage ou de garnison en 1645 (12) : l'action menée par Antoine Diesbecq, son petit fils, en 1701 le rappelle (13).

Le 17 août 1684 : Daniel JAMIN (second époux de Marie Berteau, qui avait épousé en premières noces Louis Diesbecq) tient à ferme, de Marguerite DESPRET, veufve de Denys DIESBECQ, des terres labourables (14).

 

Dont : 

  1. Louis, né sans doute avant 1637, qui épouse à Ronquières le 8 février 1660 Marie BERTAUX, décédée à Ronquières le 1 février 1708, ancêtre Meurs, qui suit
  2. Pierre, qui épouse à Ittre le 18 juin 1656, Marguerite GALLOT. Il crée une rente au profit de son beau-frère Jean Quivat (voir note 2). Il est décédé après 1680. Dont :

2.1. Marguerite, baptisée à Ittre le 22 février 1656 (ss Pierre Diesbecq et Jeanne Gallot).

2.2. Philippine, baptisée à Ittre le 5 avril 1661 (ss Antoine Diesbecq et Philippine Gallot)

2.3. Adrienne, baptisée à Glabais le 4 janvier 1664 (ss Philippe Ramboux et Adrienne de St-Benoît.

2.4. Françoise, baptisée à Ittre le 6 avril 1667 (ss Jean Quivat et Françoise Gallot), sans doute décédée en bas âge, puisque le prénom est repris pour un autre enfant, et que ce sont les mêmes qui sont parrains pour le suivant).

2.5. Jean François, baptisé à Ittre le 27 novembre 1670 (ss Jean Quivat et Françoise Gallot). Pas de descendance connue.

2.6. Françoise, baptisée à Ittre le 28 janvier 1675 (ss Jean Hubault et Françoise Taminieau).

2.7. Balthazar François, baptisé à Ittre le 10 septembre 1680. Pas de descendance connue.

  1. Noël, né sans doute avant 1637, décédé après 1673. C’est probablement lui qui est cité dans le dénombrement d’Ittre de 1693 pour 1 rasière et 1 quartier. Il épouse à Nivelles le 7 décembre 1659, Marie TAMINEAU, dont il aura 6 enfants. Le dénombrement d’Ittre de 1709 cite « Marie Tamineau vefve de Noel Diesbecq, François son fils et François son petit fils, 293 ».

3.1. Françoise, baptisée à Ittre le 13 octobre 1660 (ss Louis Diesbecq et Françoise Poliet).

3.2. Jeanne Marguerite, baptisée à Ittre le4 avril 1662 (ss Jean Diesbecq et Jeanne Marguerite Diesbecq. Elle épouse à Hennuyères le 3 mai 1694 (t. Antoine et François Diesbecque) Gilles DELMOTTE d’Hennuyères.

3.3. Antoine, baptisé à Ittre le 8 janvier 1665 (ss Antoines Diesbeck et Françoise Degand ou Dejean). C’est peut-être lui qui a épousé Marie Catherine GHEUD.

3.4. Paul, baptisé à Ittre le 1er août 1667 (ss Paul Defoin et Philippine Gallot).

3.5. Marie, baptisée à Ittre le 8 juillet 1668 ( Jean Allart et Marie Bertau). Elle épouse à Virginal le 24 février 1698 Louis FAUCONNIER de Virginal.

3.6. François Charles, baptisé à Ittre le 1 janvier 1673 (ss François Taminieau et Marie Lelong). Il épouse à Ronquières Anne PIERART, née à Ronquières le 23 octobre 1683. Tous deux décèdent avant 1752. Le couple aura 9 enfants cités par l’Intermédiaire n° 339 page 117.

  1. Marguerite, baptisée le 8 août 1637, épouse de Jean QUIVAT, dont Hélaine Philippine, qui épouse Philippe Ignace Dehaspe
  1. Antoine, baptisé le 3 octobre 1638 (ss Antoine Gerard et Françoise Wasteau), sans descendance connue. C’est sans doute lui qui est le parrain de son neveu Louis Antoine, fils aîné de son frère Louis, baptisé à Ittre le 22 novembre 1660. 
  1. Jean, baptisé le 22 mai 1640 (ss Jean Gerard et Gertrude Catty), sans descendance connue. C’est sans doute lui qui est le parrain de son neveu Jean, fils de Louis, né à Ittre le 10 août 1664.

 

Notes :

  1. le « Cahier contenant les rapports des biens et aultres du villaige d’Ittre le 23 dec. 1671 ».
  2. Marguerite a deux sœurs et un frère : 1) Catherine, qui épouse 1° Jean DUJACQUIER, dont une fille, Catherine Dujacquier, laquelle épouse Philippe GODEAU, voir cette généalogie, en III., 2° David Cathy, 3° Jean Allard. 2) Isabeau, qui épouse Jérôme GERARD, dont Pierre GERARD, père de Marie-Catherine GERARD, qui épousera son cousin (par les Desprets) Paul GODEAU voir cette généalogie en IV. 3) Louis, bailly de Faucquez et greffier de Samme, qui épouse Germaine
  3. S.N. Ittre 10/09/1666. Pierre Diesbecq, fils de Denis et Marguerite Despret, constitue une nouvelle rente de 36 florins (remplaçant les deux précédentes) au profit de Jean Quivat son beau-frère. Rente constituée sur les biens qui peuvent lui succéder de ses parents.
  4. S.N. Ittre, 02/04/1626.
  5. S.N. Ittre 08/02/1635.
  6. S.N. Ittre 01/04/1649.
  7. S.N. Ittre 11/04/1652.
  8. S.N. Ittre 22/01/1657. Cette terre avait été vendue par Grégoire Le Hoy à Jean Desaulnois, père de Philippe. Elle avait été mise en gage par Philippe pour obtenir relaxation de Michel Dujacquier, prisonnier de la cour d'Ittre. Philippe reste redevable à la cour de sommes notables, car il a levé les tailles pour plusieurs années.
  9. S.N. Samme 31/03/1660.
  10. S.N. Samme 16/04/1663.
  11. Généalogie Godeau par André Querton.
  12. S.N. Ittre 04/10/1701.
  13. 4 octobre 1701. Un procès entre les descendants de Denis Diesbecq et la cour d'Ittre. Entre le 16 mars et le 30 mars 1645, Denis Diesbecq et sa femme Marguerite Despret ont versé, en plusieurs fois, une somme de 517 florins afin d'être exempts de loger des gens de guerre qui pourraient arriver à Ittre en garnison. La somme est en prévision des dépenses que le village aurait à soutenir dans le cas de pareil logement. Sinon, elle doit être remboursée endéans les trois ans. Le 2 mai 1670, Denys et sa femme déposent plainte auprès du conseil de Brabant : ou bien ils demeurent exemptés, ou bien la commune leur rembourse les sommes. Le mayeur et les échevins ayant répliqué que les sommes avaient été employée au profit du village, le plaignant réclame de voir les comptes. Sinon, les signataires de l'acte de 1645 ou leurs héritiers doivent rembourser avec les dommages et intérêts. Antoine Diesbecq reprend le procès en 1701, et fait citer les descendants des personnalités de l'époque. Il demande aux Pasteurs d'être présents à l'accord, et le baron d'Ittre fait office d'entremetteur, afin d'éviter des frais supplémentaires. Les descendants de Louis Despret, Remy Gobbe et Jean Goisse ont accepté d'être présents et acceptent la transaction. Chaque "estoc" ou branche payera un sixième de la somme réclamée. Antoine reste libre de continuer les poursuites envers les trois branches qui ont refusé d'être présentes. Ceux qui remboursent ont le droit de prendre les moyens de se faire indemniser par les gens du village. Ils sont déchargés des frais du procès et désormais libres de poursuites, pourvu qu'ils remboursent les sommes dans les délais impartis.
  14. S.N. Ittre 17/08/1684.

 

Annexes :

  1. 10 septembre 1666. Pierre Diesbecq, fils de Denis et Marguerite Despret, constitue une nouvelle rente de 36 florins (remplaçant les deux précédentes) au profit de Jean Quivat son beau-frère. Rente constituée sur les biens qui peuvent lui succéder de ses parents.
  2. S.N. Ittre 10/09/1666 1684. G.S.N. Ittre 17/08/1684 : Daniel JAMIN tient à ferme, de Marguerite DESPRET, veufve de Denys DIESBECQ, des terres labourables.
  3. Généalogie Diesbecq par Louise Diesbecs-Verstraete dans l’Intermédiaire n° 339 ; 13 avril 1696. 1) Louis Diesbecq, 2) Marguerite Diesbecq, épouse de Joisse Soumillon, 3) Philippine Diesbecq, 4) Adrien Diesbecq, 5) Jean-François Diesbecq, petits-enfants de Denis et Marguerite Despret. Ils vendent à leur cousin Sébastien Diesbecq la part qui leur est succédée par le décès de leurs grands parents (et sans doute après le décès récent de leur grand-mère Marguerite Despret…) Il pourrait s’agir des enfants de Pierre et Marguerite GALLOT. Adrien (lecture d’André Querton) pourrait être Adrienne. Cf. G.S.N. Not. Delestienne.
  4. S.N. Ittre le 4 novembre 1700. Marie Bertau, veuve de Louis Diesbecq et remariée à Daniel Jamin, Antoine Delamotte, à titre de sa femme Marie Françoise Diesbecq, Sebastien Diesbecq mari de Marie Le Soil et frère de Marie Françoise. Sébastien a racheté à (ses oncles) Noël, Antoine et Pierre, la part de biens provenant de l'héritage de Denis Diesbecq et Marguerite Despret à Huleux. Avec sa sœur, il avait mis ces biens en arrentement à Daniel Jamin et Marie Bertau. Ils font retrait de cet arrentement, et Antoine de Lamotte rembourse les frais payés par Jamin.
  5. S.N. Ittre, 6 juillet 1702. Antoine de la Motte et Marie Françoise Diesbecq remboursent à Philippe Ignace Dehaspe et sa femme Hélène Philippine Quivat une rente de 15 florins qu'ils avaient droit de lever sur les parties d'héritages à Huleux provenant de leurs grands parents Denis Diesbecq et Marguerite Despret.

 

III – Louis DIESBECQ

Fils de Denys et Marguerite DESPRET. Cité comme maréchal au hameau de Huleu à Ittre le 19 septembre 1665, né avant 1637, décédé avant 1679. Il a probablement occupé la maison de ses parents. En tout cas, son épouse, Marie Bertau, l'occupera avec Daniel Jamin, son second mari.

Il épouse à Ronquières le 8 février 1660 (Témoins : Louis Despret & Antoine Diesbecq) Marie BERTEAU, née vers 1640, décédée à Ronquières le 01 février 1708, fille de Jacques BERTAU et Catherine DE PEDE

 

Dont :

  1. Louis Antoine, né à Ittre le 22 décembre 1660 (ss. Antoine Diesbecq et Elisabeth Despret), décédé à Haut-Ittre le 6 avril 1725. Il épouse à Haut-Ittre le 21 novembre 1688 (tt. Antoine et Jean Diesbecq) Jeanne Catherine RAMBOUX, née vers 1660, décédée à Haut-Ittre le 16 juin 1753, ancêtre Meurs, qui suit en IV
  2. Sébastien, né à Ittre le 14 septembre 1662 (ss Sébastien Bertau et Françoise Quivat), décédé avant 1741. Il épouse successivement : 1) Marie LE SOIL, dont Sébastien, 2) Anne Françoise PIRET (ou Pieret), dont 8 enfants, 3) à Ittre le 6 juin 1713 Marie Françoise LATTEUR (ou Ladfleur) née à Ittre le 11 mai 1686, dont 7 enfants. Dont 16 enfants ; ancêtre Godeau, voir en IV bis.
  3. Jean, né à Ittre le 10 août 1664 (ss Jean Diesbecq et Marie Massart). (voir aussi acte du 2 mai 1710). Décédé à Braine l’Alleud le 10 juin 1743, fermier à Cambray (Braine l’Alleud). Il épouse à Braine l’Alleud le 8 janvier 1695 (tt. Antoine Diesbecq et Balthazar Quivat) Anne DELCORDE, veuve de Gaspard Dugailly (décédé à Braine-l’Alleud le 4 août 1694). Dont, à Braine l’Alleud, a) Adrien, b) Marie Thérèse, c) Adrien Joseph.
  4. Denis, né à Ittre le 9 mai 1666 (ss Denis Diesbecq et Catherine Brognon), présumé décédé en bas âge puisque le même prénom est repris pour le suivant.
  5. Denis, né à Ittre le 20 décembre 1667 (ss Jean Quivat et Germaine Joly)
  6. François, né à Ittre le 11 février 1669 (ss Jean Diesbecq et Marie Louise Dubois)
  7. Marguerite Françoise, née à Ittre le 2 mars 1671 (ss Paul Du Hou et Marguerite Seutin). Epouse d'Antoine DE LA MOTTE. Voir recensement de Ronquières en 1709, p. 178.
  8. Marie, née à Ittre le 14 janvier 1676 (ss Jean Tamineau et Marguerite Bomal)
  9. François Charles, né à Ittre le 23 avril 1673 (ss Charles Anthoine et Marie Lelong)

Marie Berteau épouse en secondes noces Daniel JAMIN ( décédé à Ittre le 3 septembre 1722), dont :

  1. Jeanne Catherine Jamin, baptisée à Ittre le 13 septembre 1686 (ss Claude Massart et Catherine Wilpute), décédée à Ittre le 03 septembre 1722
  2. Marie Françoise Jamin (marraine d'un des enfants de Louis Antoine, son demi-frère)

Documents :

  1. S.N. Ittre, le 19 septembre 1665. Louis Diesbecq maréchal au hameau de Huleux, a engagé 554 florins pour acheter la maison et héritage situés à Huleu, ayant appartenu à Nicolas Dubois. Il la rétrocède à Jean Du Bois, fils de Nicolas, qui lui rembourse la somme avancée et paye également les frais occasionnés par les documents…
  2. S.N. Ittre le 29 octobre 1665. Louis Diesbecq et son épouse Marie Berteau achètent à Jenne Bogard, veuve de Charles Du Bois, une pièce de terre labourable d'un journel 41 verges située à Braidise.
  3. S.N. Ittre, le 13 juin 1676. À la requête de Louis Diesbecq et Marie Berteau, Denis Massart, 60 ans, fermier de la Drugnode, témoigne au sujet du Petit Rapois laissé à l'abandon par Pierre Marsille, qui néglige les terres. Le Petit Rapois a appartenu auparavant à Jacques Berteau et Catherine de Pede (parents de Marie), lesquels soignaient leur bien, qui leur fournissait un bon rapport.
  4. S.N. Ittre, le 14 juin 1676. À la requête de Louis Diesbecq et Marie Berteau, Paul Seutin, 28 ans, fermier de la Tour à Hasquempont témoigne au sujet du Petit Rapois, négligé par Pierre Marsille. Paul Seutin a vécu son enfance à la Drugnode, jusqu'à l'âge de 24 ans, puis il a habité à la ferme du Poux, proche elle aussi du Petit Rapois. Des manants qui demeurent dans la maison du Petit Rapois, coupent les haies de façon indue. Etc.
  5. S.N. Ittre, le 15 juin 1679. Marie Berteau, veuve de Louis Diesbecq, demande aux échevins d’Ittre de faire la visite de la maison ayant appartenu à Pierre Philippe DUBOIS à Huleu, et dont elle est maintenant propriétaire. Ils décident des réparations à faire.
  6. S.N. Samme, le 23 mai 1693. 1) Pierre Berteau (sa maison "au Chesne"), 2) Gilles SIMON et Marie Berteau (il a des droits sur la cense de Fallemprise à Ronquières), 3) Louis DE TOURNAY et Claire Berteau ; ils avaient 4) une sœur décédée, Jeanne Marie Berteau… Cèdent à Daniel Jamin mari de 5) Marie Berteau, pour en disposer à leur guise, leur contingent de rentes sur la maison de Herimont, le courtil Agathe, la terre Jean d'Adam, le pré à la Fontaine et le courtil des landes, ainsi que sur les arrière-fiefs de la ferme du Poux et de la ferme d'Herimont. Ces rentes proviennent du partage fait entre frères et sœurs.
  7. S.N. Ville de Nivelles, Grambais, le 08 février 1698. Daniel Jamin et Marie Berteau, veuve de Louis Diesbecq, achètent une rente de 16 florins six patars à Jean Moreau, pour la somme de 225 florins.

 

IV – Louis Antoine DIESBECQ

Fils de Louis et Marie BERTAU, baptisé à Ittre le 22 décembre 1660. (ss Antoine Diesbecq & Elisabeth Despret), décédé à Haut-Ittre le 06 avril 1725. C’est sans doute lui qui est cité dans le dénombrement d’Ittre de 1693 pour 1 rasière.

Il épouse à Haut-Ittre le 21 novembre 1688 (Témoins: Antoine Diesbecq & Jean Diesbecq) : Jeanne Catherine RAMBO / RAMBOUX, née vers 1669, sans doute à Braine-le-Château (1), décédée à Haut Ittre le 16 juin 1753, âgée de 84 ans, inhumée dans l’église.

 

Dont, baptisés à Haut-Ittre :

  1. Louis Antoine, le 28 mars 1691 (ss Antoine Diesbecq et Renelde Devaux).
  2. Daniël, le 12 février 1693 (ss Daniel Jamin et Marie Soil) ; il épouse à Arquennes le 16 octobre 1723 (témoins Jean Laniau et Gille Antoine Diesbecq) Marie Magdelaine REMY. Pas de descendance connue.
  3. Marie Catherine, le 20 juin 1695 (ss Antoine Wilput). Elle épouse à Haut-Ittre le 20 octobre 1718 (témoins Jean-François Diesbecq et François Philippe Fosselaer) Louis Antoine FOSSELAER. Pas de descendance connue.
  4. Marguerite Françoise, le 15 septembre 1697 (ss Sébastien Diesbecq et Marguerite Françoise Diesbecq), décédée à Carnières le 6 septembre 1761. Elle épouse à Haut-Ittre le 19 février 1719 (tt. Louis Antoine Diesbecq, Antoine Wilput et Daniel Diesbecq) Jean-Joseph WILPUT(TE), dont : Anne-Françoise Wilput, baptisée à Haut-Ittre le 3 mars 1726 (ss Jeanne Catherine et Gilles Antoines Diesbeck)
  5. Jeanne Catherine, le 22 juin 1700 (ss Antoine Lamotte et Jeanne Catherine Jamin). Présumée décédée en bas âge, vu qu’une autre fille née en 1708 sera aussi prénommée Jeanne Catherine.
  6. Anne Catherine, le 27 novembre 1701 (ss N. Leclerc et Anne Catherine Diesbecq)
  7. Gilles Antoine, le 6 mai 1703 (ss Gilles Leblanc et Jeanne Catherine Gailly) ; pas de descendance connue.
  8. Marie Françoise, le 21 octobre 1705 (ss Michel François Delcorde et Marie Françoise Jamin)
  9. Jeanne Catherine, le 6 octobre 1708 (ss Jean Diesbecq et Jeanne Catherine Jamin), décédée le 10 mars 1768 (2). Elle épouse 1° à Haut-Ittre le 29 mars 1729 (tt. Gilles Antoines Diesbecq, Nicolas Joseph Robert et Marie Anne Greer) Jean Joseph GREER, né à Ittre le 12 février 1698 (ss Jean Griet/Greer et Marguerite Françoise Diesbecq), fils de Nicolas Greer et Anne SEUTIN. Ancêtre de la famille Meurs. Elle épouse 2° à Ittre le 26 mai 1742 (témoins Gery Tamineau, Claude N… et Arnould Dehaspe) Arnould ANTHOINE, dont deux enfants, nés à Ittre : a) Jeanne Marguerite Anthoine, née à Ittre le 19 octobre 1743 (ss Louis Antoine Wilpute et Marguerite Van Houtte) ; b) Jeanne Catherine Anthoine, née à Ittre le 3 août 1747 (ss Hugo Champagne et Jeanne Catherine Tamineau).

 

Notes :

  1. Dans son testament, Louis déclare que la maison de Braine-le-Chateau lui vient de sa femme. D’autre part, on cite Catherine et Jean Rambou à Braine-le-Château en 1665. Voir aussi GSN Braine-le-Château & Haut-Ittre en 1689 : Charles Rambou et sa tante Jeanne Leclercq 15/11/1696. Charles procureur de Jeanne, sa femme, Philippe Rambou mambour de Jean son frère.
  2. A distinguer sans doute de Jeanne Catherine Diesbecq, vivant et née à Haut-Ittre, marraine de Joseph et de Marie Joseph Hanique à Ittre le 28 décembre 1792, enfants jumeaux de Jean Baptiste et Marie Françoise Sanspoux.

Documents :

  1. S.N. Braine-le-Château et Haut-Ittre, le 13/01/1690, Louis Anthoine Diesbecq achète à Philippe Rambou une maison et un bonnier de pré enclos, à Haut-Ittre.
  2. S.N. Ittre, le 20/04/1702 : Louis Anthoine Diesbecq vend à son frère Sébastien deux rentes qui lui sont dues par Anthoine De la Motte et Marguerite Françoise Diesbecq, et qui sont dues sur les héritages de Denis Diesbecq et Marguerite Despret, leurs grands parents, à Huleu et alentours.
  3. S.N. Ittre, le 26 novembre 1709, Louis Diesbecq vend à Sébastien Diesbecq une rente qui fait partie d'une plus grande, lui venant de leur grand mère Marguerite Despret, hypothéquée sur la maison et héritage appelés "le han" situé derrière le château d'Ittre. La vente se fait pour 32 florins 8 patars
  4. S.N. Ittre, le 5 février 1710. Guillaume Desquennes vend à Sébastien Diesbecq une rente qu'il possède hypothéquée sur la maison appartenant aux représentants de Louis Diesbecq et Marie Berteau à Huleux.
  5. S.N. Ittre, le 2 mai 1710. Louys Antoine Diesbecq et Jean Diesbecq vendent à leur frère Sébastien diverses rentes venant de leur grand mère Marguerite Despret et de leur grand père Jacques Berteau, sur la cense de Rengomont à Ronquières.
  6. S.N. Braine le Château et Haut-Ittre 25/03/1725. Les Mayeur et échevins de Braine-le-Château et Haut-Ittre se rendent chez Louis Anthoine Diesbecq, pour recueillir ses dernières volontés. Il est malade, au lit, et on lui fait des saignées (il meurt quelques jours plus tard). Il se défait des biens qu'il a acquis personnellement (une terre de deux bonniers proche de Nivelles, une autre de deux bonniers proche de la cense de la Houssière) ; il institue Gilles De Houx comme mambour. Sa femme, Jeanne Catherine Rambou, pourra en jouir sa vie durant, puis les biens seront partagés à part égale entre tous ses enfants, filles et garçons. La maison de Braine-le-Château est un bien qui lui vient de sa femme.

 

IV bis – Sébastien DIESBECQ

Né à Ittre le 14 septembre 1662 (ss Sébastien Bertau et Françoise Quivat), échevin de Sart en 1709, échevin d’Ittre cité en 1693 et en 1700, Bailly d'Ittre cité le 19/11/1733 et le 20/04/1732. Il teste le 14 janvier 1730 chez le Notaire Delporte à Nivelles. Vivait encore le 30 avril 1734. 

Il épouse successivement : 

  1. Marie LE SOIL, dont :
    1. Sébastien, né à Ittre le 8 mars 1695. Pas de descendance connue.
  2. sans doute en 1704, Anne Françoise PIERET ou PIRET, née à Braine-le-Château le 1 avril 1681, fille de Jean PIRET, de Braine-le-Château, et de Catherine DE HOUX (mariage à Braine le Château le 29 janvier 1679). Vivait encore en 1712. Dont :
    1. Jean- François, né à Ittre le 23 janvier 1705 (ss Jean Pierart et Marie Françoise Jamin) ; pas de descendance connue. Cité au recensement de Ittre en 1709.
    2. Anne Joseph, né à Ittre le 16 janvier 1706 (ss Jacques Pottelberghe et Anne Tibermont) ; pas de descendance connue. Citée en 1709.
    3. Marguerite Françoise, née à Ittre le 12 février 1707 (ss Géry Pieret et Marguerite Françoise Pieret ou Diesbecq), décédée à Ittre le 29 mars 1776 (enterrée « in templo »), épouse à Oisquercq le 30 janvier 1734 Floris (ou Florent) GODEAU, fils de Paul Godeau et Florentine Marsille. Citée en 1709. Dont postérité.
    4. Marie Joseph, néz à Ittre le 17 mars 1708 (ss Louis Bomal et Anne Pierart). Elle épouse à Ittre en 1741 Omer BARTHOLOME, ou Barthélémy OMER. Citée en 1709. Dont postérité.
    5. Pierre Philippe Joseph, né à Ittre le 14 avril 1709 (ss Benoît Pierart et Philippine Quivat) ; cité en 1709 ; pas de descendance connue.
    6. Sébastien Joseph, né à Ittre le 09 avril 1710 (ss Jean Diesbecq et Jeanne Catherine Jamin) ; pas de descendance connue.
    7. Marie Gertrude, née à Ittre le 05 mai 1711 (ss Mr Delvaux, curé d'Ittre, et Marie Gertrude Denuit) ; pas de descendance connue.
    8. Hélène Philippine, née à Ittre le 05 mai 1711 (ss Pierre Benoît Pierart, chapelain d'Ittre, et Hélène Philippine Quivat) ; pas de descendance connue.
  3. à Ittre le 6 juillet 1713, avec dispense pour le 4ème degré de consanguinité (témoins R. J. Latteur, curé d'Ittre, Nicolas Duchêne et Etienne Macaire), Marie Françoise LATTEUR, née à Ittre le 02 mars 1686, fille de Georges et Thérèse Victoire SEUTIN, dont :
    1. Marie-Thérèse, née à Ittre le 01 août 1714 (ss Nicolas Duchêne ou Duchesne, et Victoire Thérèse Seutin) ; décédée à Nivelles le 20 février 1798, ex religieuse.
    2. Marie Anne, née à Ittre le 01 juin 1716 (ss Messire Pierre Benoît Pierart, chapelain d'Ittre, et Marie Anne Latteur) ; pas de descendance connue.
    3. Anne Joseph, né à Ittre le 28 mars 1718 (ss J. Diesbecq et Marie Catherine Duchêne), décédée à Ittre le 11 avril 1741, épouse de Pierre Joseph FERIER. Dont postérité.
    4. Jacqueline Joseph, née à Ittre le 19 février 1720 (ss François Charles Diesbecq et Jacqueline Albertine Duchêne) ; pas de descendance connue.
    5. Jean Joseph, né à Ittre le 31 mai 1722 (ss Jean Diesbecque et Thérèse Victoire Seutin) ; pas de descendance connue.
    6. Marie-Françoise Joseph, née à Ittre le 08 janvier 1725 (ss Philippe Ballieu et Victoire Thérèse Seutin) ; elle épouse à Ittre en 1747 Vincent LEBRUN
    7. Thérèse Joseph, née à Ittre le 02 novembre 1726 (ss Antoine Joseph Lamotte et Thérèse Victoire Seutin) ; pas de descendance connue.

 

Marie-Françoise Latteur se remarie à Ittre le 13 juillet 1741, avec dispense de consanguinité,  avec Anthoine ROBERT, né à Ittre le 02 février 1689 (ss Antoine Diesbecq et Elisabeth Baisipont), fils de Jean et Jeanne LIENARD, dont postérité. Contrat anténuptial le 11 juillet 1741 devant le notaire Pottelberghe de Tubize (témoins Gery et Gilles Robert).

 

Crayon généalogique PIRET

I – Jean PIRET

Il épouse à Braine-le-Château le 29 janvier 1679 (tt Jean Bize, Jeanne Wincq, M. Jean Bize et Pierre Delhou) Catherine DE HOUX. Dont :

1. Françoise Anne, née à Braine-le-Château le 1er avril 1681 (ss François Alexandre Borgia, pretor Hal, alias Bailly, et Mademoiselle Marie Thérèse de Lendick loco Madame Anne Charlotte de Geubels alias Madame De Lendick). Elle épouse Sébastien DIESBECQ (voir ci-dessus), né à Ittre le 14 septembre 1662, fils de Louis et Marie Bertau.

2. Louis, né à Braine-le-Château le 15 mai 1682 (ss Louis Piret et Elisabeth Rigau).